Chères et chers saint bauzillois,

L’été est là, la chaleur écrasante est arrivée brutalement comme chaque année nous obligeant à chercher une ombre bienfaisante. Il faut penser notamment à ce que les personnes âgées s’hydratent bien et boivent régulièrement tout au long de la journée. La pandémie est en net recul. Les restrictions sanitaires sont progressivement levées. À partir du 1 er juillet, on pourra retrouver une vie quasi normale. Seuls les événements recevant un nombreux public resteront impactés.

Le contrôle du Pass sanitaire sera obligatoire au cours de ces manifestations, les rendant souvent difficiles à organiser. Pour éviter un rebond de la pandémie cet automne, il faut continuer à se faire vacciner. C’est actuellement le seul moyen de se protéger du virus.


Aménagement du Plan d’eau :

J’avais commencé de vous informer dans les précédents Mots du maire. Le Plan d’eau va être réaménagé pour, on l’espère, éviter les débordements qui ont eu lieu l’été dernier. Il en sera de même dans les communes bordant le fleuve Hérault. Un parking va être créé à côté de la station de pompage.

Il sera payant du 1er juillet au 31 août de 11h à 18h. Il sera gardé par 2 vigiles qui veilleront à la sécurité du lieu. Des barrières seront installées pour éviter le stationnement anarchique. Pour éviter la sortie, très dangereuse, au niveau du feu tricolore du pont suspendu, une voie nouvelle va être créée entre la station de pompage et la route qui traverse le plan d’eau. Seuls pourront continuer à sortir au niveau du feu tricolore ceux qui se rendent aux jardins communaux et aux Sauzèdes. On espère que ce dispositif permettra aux saint bauzillois de profiter de l’Hérault sans les nuisances des années passées.


Le Christ a retrouvé sa place au centre du village :

Une croix tout neuve a été fabriquée par un ébéniste. L’ancienne était vermoulue et menaçait de s’effondrer. Il pourra ainsi continuer, pendant de longues années, à veiller sur le village.
Je ne pouvais pas terminer ce mot du maire sans parler de la disparition du docteur Gérard Palahi. Il a commencé à exercer à St Bauzille en 1962 et est toujours resté fidèle à son village. Toujours disponible 7j/7 et 24h/24, il ne prenait quasiment jamais de vacances. Il était à la fois le docteur, le SAMU et le pompier du village. Repose en paix au cimetière de village, cher docteur, les saint bauzillois ne t’ oublieront jamais.

 

 

 Oscar ALLE